Postulat – Pour un doublement du nombre de places de crèche garderie à Crissier

Aujourd’hui, la majorité des parents travaillent tous deux de plus en plus loin de leur domicile, en raison  de l’évolution du marché du travail et de la cherté de la vie. Ils ont  besoin de solutions institutionnelles adaptées  pour leur(s) enfant(s) car:

1) Ils n’ont malheureusement pas la chance d’avoir leurs propres parents habitant près de chez eux pour les aider; 2) Ils n’ont pas les ressources financières nécessaires pour faire garder leurs enfants à domicile; 3) Leurs horaires de travail et leur mobilité professionnelle ne leur permettent pas de recourir à une garde plus informelle: maman de jour, voisinage, etc.

Faute de places en suffisance, les parents doivent s’inscrire des mois à l’avance, en espérant qu’une place sera disponible lorsqu’ils seront au travail. Crissier n’est pas la seule commune qui ne dispose pas d’une offre adéquate. Il est notoire que le nombre de places de crèche dans le canton de Vaud est insuffisant, même si la situation s’est légèrement améliorée ces cinq dernières années avec l’entrée en vigueur de la LAJE.

Déjà lors de l’envoi d’un questionnaire aux parents à ce sujet en 2008, il a été constaté un cruel manque de places en crèche garderie dans nos structures. Le nombre de places offertes est dérisoire en regard de l’importance de notre commune dans l’Ouest lausannois, comme en témoignent les chiffres établis par le service jeunesse: il existe 5 places pour des bébés de 0 à 18 mois, 7 places pour des enfants de 18 à 30 mois et 10 places pour des enfants de 30 à 48 mois, soit 22 places au total pour les 0-4 ans. Ce nombre ne tient pas compte de l’évolution démographique actuelle et future de Crissier due à l’attractivité économique de la région que beaucoup saluent et encouragent.

Selon le tableau figurant en page 50 du rapport de gestion 2011, que nous avons tous reçu de la Municipalité, il apparaît que les structures d’accueil crissiroises sont clairement sous-dotées pour les enfants âgés de 0 à 4 ans avec 5,7 places pour 100 enfants, par rapport à la moyenne cantonale qui se situe à 23 places pour 100 enfants. Dans ce même rapport de gestion 2011, la Municipalité précise que: « En 2011, le manque de places en garderie s’est traduit par le refus d’une cinquantaine de demandes de familles crissiroises. Le placement moyen d’un enfant étant d’environ 50%, nous pouvons estimer qu’il nous manque une vingtaine de places pour répondre correctement aux besoins de nos concitoyens. » .

En début de cette année, la liste d’attente de parents espérant une place de crèche atteignait cinquante demandes fermes. De plus, en tenant compte des demandes sans inscription ferme, le total des requêtes concernait environ quatre-vingt familles. Il est même avéré que pour cette rentrée 2012, une trentaine de familles de notre commune risquent de se trouver sans aucune solution de garde adaptée à leurs besoins; le bricolage quotidien n’étant pas une solution optimale pour le développement des enfants et l’épanouissement familial.

La Municipalité ne peut laisser ces familles à leur sort et doit résolument anticiper l’évolution des besoins dans le secteur de l’accueil des petits enfants, en recensant d’ores et déjà les futures demandes émanant des professionnels et des parents.

Au vu de ce qui précède, les soussigné-e-s demandent à la Municipalité:

  • de créer une vingtaine de places supplémentaires, soit de doubler la capacité actuelle des places de crèche garderie sur le territoire de la commune de Crissier d’ici au mois d’août 2013;
  • de présenter un préavis en ce sens au Conseil communal d’ici au 31 décembre 2012;
  • d’élaborer un plan d’action avec le service jeunesse pour prévoir les besoins des cinq prochaines années.

Le Groupe Socialiste de Crissier

Ce contenu a été publié dans Familles, Postulats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.