L’humanité au cœur de la jeunesse Vaudoise

Jah Olela, conseiller communal socialiste, a participé à la manifestation contre le racisme du 7 juin. Il était accompagné de son épouse Snezana Olela, également conseillère communale, et de leurs deux filles (dont l’une est en photo ci-dessous). Il nous livre ici ses impressions.

George Floyd était un afro-américain que personne ne connaissait en Suisse, avant que la vidéo de son arrestation musclée par la police, qui a entrainé sa mort par l’asphyxie le 25 mai dernier, ne soit devenue virale. Touchés par ce que l’on peut qualifier de meurtre pur et simple par la police américaine, qui cumule les bavures contre les minorités, plusieurs groupes des jeunes vaudois·e·s de toutes les origines ont décidé d’organiser un sit-in à la place de la Riponne le 7 juin.

A 14h ce jour-là, une centaine de personnes jeunes et moins jeunes sont déjà sur place assises par petits groupes. Les pancartes affichant des slogans tels que « Black Lives Matter » (la vie des noir·e·s compte), « Stop au Racisme » et « A Bas les RATS-CISTES » sont bien visibles. L’épicentre de la manifestation est toutefois à l’esplanade de Montbenon, où 2.000 personnes se sont retrouvées pour crier leur colère contre les injustices. Jeunes comme plus âgé·e·s, tous/toutes les participant·e·s à cette manifestation avaient un seul rêve : qu’ici et ailleurs les violences envers les minorités racisées s’arrêtent enfin, et que l’humanité retrouve sa place dans le cœur de chaque habitant·e de la terre. La manifestation s’est terminée vers 16h, sans incident, et la police à vélo s’est tenue bien à distance, pour éviter tout contact direct.

Ce contenu a été publié dans Nord - Sud, Ouest lausannois, Racisme-xénophobie, Société, Solidarité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.