Discours de la Présidente du Conseil Communal de Crissier à l’occasion du 1er août

220px-Picswiss_BL-55-20

L’ambiance du 1er août 2016 de Crissier à Montassé fut belle. Avant un très beau feu d’artifice, Sonya Butera, présidente socialiste du Conseil Communal, a évoqué la diversité de la Suisse et l’entente de ses habitants dans son discours.


Discours de la Présidente du Conseil Communal de Crissier

Madame et messieurs les élu-es municipaux, élu-es communaux, habitant-es et ami-es de Crissier,

C’est avec un immense plaisir que j’assume le premier discours officiel du 1er août de cette nouvelle législature.

Cette année, nous fêtons le 725ème anniversaire de la Suisse; nous fêtons une alliance à succès, initiée par trois communautés patriarcales, catholiques & germanophones établies au bord d’un lac situé outre Sarine.

En 1291, à la conclusion de cette alliance, il n’y avait pas de romands, et le protestantisme n’est venu transformer l’Europe qu’au début du XVIème.

Avec le temps, cette alliance est devenue plurilingue, pluriculturelle, pluriconfessionnelle et un peu plus égalitaire…

Le but de cette alliance plurielle est clairement exprimé dans le préambule de la Constitution Fédérale : «…renforcer la liberté, la démocratie, l’indépendance et la paix dans un esprit de solidarité et d’ouverture au monde… ». Nous fêtons ce soir la détermination de nos ancêtres que la diversité de notre population soit vécue dans l’équité et le respect (texte intégral sur le site de la Confédération : https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/19995395/index.html#ani11 )

En raison de notre diversité, chacune et chacun de nous est porteur d’une ou plusieurs autres dates qui lui sont chères.

Des dates dont l’importance se situe à une échelle plus régionale ou plus communautaire : l’indépendance vaudoise pour les uns, la Bénichon ou la St Martin pour d’autres, le 12 décembre 1602 (l’Escalade), ou encore le 8 mars, journée de l’égalité. Il y a aussi des fêtes ou des commémorations religieuses comme Noël, Hannukah, le Ramadan ou le Jeûne Fédéral qui ont chacune leur importance pour des communautés bien établies qui se côtoient sereinement au quotidien.

En raison d’un bagage culturel différent, certains d’entre nous célèbrent peut-être aussi des fêtes venues d’ailleurs, d’un autre continent ou d’un pays voisin: le Nouvel An chinois, Remembrance day, la Befana…

Ces fêtes relèvent toutes de notre sphère privée. Elles nous sont intimes car elles renvoient à un lieu d’origine, à un passé familial, à un groupe social ou tout simplement à notre liberté de culte. Chacune d’elle est certes importante, mais aucune d’elles ne l’est autant que le 1er août.

Le 1er août est un moment de communion helvétique. C’est la seule date qui réunisse l’ensemble des habitants de la Suisse quelle que soit leur langue maternelle ou leur lieu de naissance. C’est un moment partagé par les Suisses et les ressortissants étrangers domiciliés en Suisse, ainsi que les Suisses de l’étranger.

Le 1er août est le seul et unique jour férié bénéficiant d’un statut spécial explicitement mentionné comme tel dans notre constitution. C’est donc une occasion hautement symbolique où nous fêtons notre suissitude : notre cohésion nationale et notre diversité.

C’est notre point d’orgue annuel, la date où chaque année, l’essence de notre Constitution et les mots « liberté », « démocratie », « solidarité », « , respect » aiment à se rappeler à nous.

Le rappel est simple : quoi qu’il arrive, quoi qu’on nous raconte, quoi qu’on nous propose de penser ou de signer, nous ne devons jamais renoncer à notre respect de l’autre, à notre Etat de droit et à la place que nous accordons à chacun de nos habitants car c’est ainsi que la Suisse s’est construite, qu’elle s’est prémunie contre les dérives et qu’elle assure la cohésion sociale nécessaire pour sa prospérité et sa paix.

Cette reconnaissance de notre diversité et de nos minorités, est une formule qui fonctionne parfaitement pour nous et, ce, depuis des siècles. C’est l’essence même de cette longueur d’avance toute helvétique à laquelle a récemment fait référence l’un de nos sept conseillers fédéraux.

Pour ce 725ème anniversaire de la Suisse, réjouissons-nous ensemble de ce qui fait notre plus grande richesse : la diversité et l’entente des habitants de notre pays, de notre Canton et de notre commune.

A toutes et à tous, je souhaite un très bon 1er août !

Sonya Butera

Ce contenu a été publié dans Conseil communal, Interventions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.