Discours pour l’inauguration de la Rue des Alpes

Mesdames, Messieurs,
Cher-e-s habitant-e-s de la Rue des Alpes,

Qui d’entre vous ne connaît pas la rue des Alpes? c’est un axe central de communication entre le sud et le nord de la commune.

Personnellement, je l’emprunte tous les jours pour me rendre à mon travail.  J’ai un rapport particulier avec cette rue : un rapport d’usage comme pendulaire, car je ne vis pas dans le quartier. Néanmoins un rapport suffisamment familier pour  apprécier comme ses habitant-e-s les  bouleversements que cette voie de transit,  devenue aujourd’hui une avenue, a subi. Des changements qui ont aussi marqué la morphologie du quartier dans son ensemble.

Les changements physiques de la rue et du quartier qui frappent d’entrée sont  : d’une rue essentiellement destinée au trafic routier, elle est devenue une  artère arborisée à larges trottoirs. Elle est empruntée plus que par le passé, par les piétons, les poussettes, les vélos, les trottinettes et les transports publics.

Je ne vous étonnerais pas en vous disant qu’en fréquentant la rue des Alpes aux heures de pointe, les derniers travaux effectués ont régulièrement  alimenté les conversations des passagers de la ligne de bus 32. Les propos furent passionnés, agacés et cocasses. Il est vrai que les ingénieurs et les responsables des travaux, tout comme la météo ont su alimenté le suspens des citoyen-ne-s ce dernier mois: les travaux de goudronnage ayant été repoussé  de jours en jours jusqu’à la semaine dernière.

Ces travaux, de par leur importance et leur durée ne m’ont pas laissée indifférente, même si  je  ne les ai pas vécu à plein temps. Ils resteront ancrés dans la mémoire des habitant-e-s de la rue des Alpes, car ils ont parfois mis leur patience à rude épreuve. Ils sont presque derrière nous aujourd’hui  ( demeure les finitions!) et  la manifestation qui nous rassemble aujourd’hui arrive à point nommé. Car une rue, c’est aussi un espace de vie pour tout un quartier : on y croise son voisin fou de jogging, sa concierge qui promène son chien, on y dépose ses poubelles, les enfants y installent leur terrain de foot, on y embrasse son amoureux , on râle contre les couche-tard, en bref on y construit des liens et on y développe des projets.

La rue des Alpes en ce jour de fête mais pas uniquement, nous invite à flâner et à s’arrêter en chemin non seulement pour admirer la qualité de son revêtement, mais surtout pour partager avec ses habitant-e-s la re-naissance de leur espace de vie.

Je vous y souhaite une excellente journée à se re-découverte…

Merci de votre attention

Sophie Rodari, présidente du Conseil communal

Ce contenu a été publié dans Activités, Urbanisme, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.